La ville souterraine de Montréal

La ville souterraine de Montréal

La ville souterraine fait partie des grandes curiosités de la ville de Montréal. N’allez pas imaginer une cité souterraine telle la « Cité de l’ombre » de Gil Kenan. Point toute ! Pour les Montréalais, il ne s’agit que d’un vaste réseau de galeries souterraines qui traverse le centre-ville. A ce jour, ce réseau est considéré comme le plus grand complexe enterré du monde. Couvrant plus de 30 km, la ville sous la ville regroupe 1 700 commerces, 200 restaurants, 40 banques, 7 hôtels, 10 stations de métro, 2 gares, 30 salles de cinéma et des milliers de bureaux, tous reliés les uns aux autres par des galeries éclairées et ventilées. Des fontaines aident à maintenir l’humidité et la température moyenne tourne autour des 20°C, ce qui permet de rester à l’abri des rigueurs du climat. Bien pratique en hiver, certains habitants bien placés peuvent faire leur courses, aller au cinéma ou aller travailler vêtu d’un simple T-shirt.

Ville souterraine ou plutôt ville intérieure

Il est impropre d’utiliser le nom de « ville souterraine » puisque ce réseau de galeries est totalement ouvert sur l’extérieur avec de nombreux puits de lumière où l’on ne ressent aucune sensation d’enfermement. Appelée ville souterraine, certains préfèrent employer le terme de « ville intérieure », plus approprié.

Desjardin

Sa construction

Le début de la ville souterraine démarre avec la construction de la Place Ville Marie, conçue par l’architecte Leoh Ming Pei en 1962. Cette tour cruciforme de 47 étages est dotée d’une immense galerie commerciale en sous-sol relié à la gare centrale par un tunnel. Depuis, la ville souterraine n’a cessé de se développer en reliant bureaux et centres commerciaux autour des lignes de métro.

Le Réso

En 2004, le Montréal souterrain a prit la dénomination de Réso. Il existe plus de 175 accès pour entrer dans cet immense réseau piétonnier souterrain. Les panneaux indiquant les différentes entrées au souterrain sont représentées par une grande flèche vers le bas dans un cercle. Vous pouvez également y accéder par les 7 stations de métro rattachées au réseau (Peel, McGill, Bonaventure, Lucien l’Allier, Square Victoria OACI, Place d’Armes et Place des Arts) ou par les centres commerciaux ouverts sur les rues (Complexe Desjardins, Centre Eaton, Centre de Commerce mondial). N’hésitez pas à vous munir d’un plan de la ville intérieure auprès de l’office du tourisme de Montréal, car il est très facile de s’y perdre si l’on n’est pas habitué. 

Eaton-centre

La Mecque du magasinage

La ville souterraine est un véritable paradis du magasinage. Avec plus de 1 000 magasins, il vous faudra bien quelques jours pour arriver à bout de toutes ces galeries. Qu’il neige, qu’il pleuve, qu’il vente, rien ne pourra perturber vos virés shopping, alors plus d’excuses. N’est-ce pas messieurs ? Pour les petits creux, de nombreux cafés et restaurants sauront vous régaler.

Le Eaton Center est le plus grand centre commerciale de la ville. Il compte plus de 175 boutiques, 6 salles de cinéma et regroupe des enseignes de grandes chaînes américaines (Gap, Abercrombie & Fitch, Hollister, Aldo…). Il est accessible depuis la rue Sainte-Catherine, la plus importante rue commerciale au Canada. Le Centre Eaton se situe à l’épicentre de la ville souterraine et permet d’accéder aux cours du Mont-Royal (un ancien hotel luxueux transformé en complexe commercial haut de gamme), à la place Montréal Thrust (connue pour sa gigantesque fontaine), au complexe Les Ailes de la Mode (avec ses boutiques chic et ses chaînes de magasins québécois), au magasin La Baie (qui s’apparente à nos Galleries Lafayette), au Centre McGill Collège (première université anglophone du Canada) et à la place Ville-Marie (gratte-ciel en forme de croix).

Bon c’est pas tout mais tout ça, mais ça m’a donné envie d’aller magasiner. On se retrouve sur place !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *