Prendre l’avion avec son animal de compagnie

Prendre l’avion avec son animal de compagnie

Ca y est, vous avez décidé de vous envoler pour le Canada avec votre animal de compagnie mais vous ne connaissez pas toutes les règles de transport aérien ? Pas de panique ! Nous allons vous aiguiller afin que votre loulou(tte) voyage dans les meilleures conditions.

Signaler la présence de l’animal

Quelle que soit la compagnie choisie, pensez à bien signaler la présence de votre animal à bord lors de l’achat de vos billets. En effet, le nombre d’animaux par vol est limité. Chaque compagnie possède ses propres règles de transport et ce en fonction de votre pays de départ et d’arrivé. N’hésitez pas à vous renseigner sur ces règles avant de vous engager.

N’oubliez pas d’emporter le carnet de vaccination à jour ou le passeport de votre animal. Nous avons vu dans un post précédent les démarches à effectuer pour vous procurer un passeport pour votre animal de compagnie. N’hésitez pas à le consulter et à poser des questions si besoin.

Si votre animal est nerveux ou a le mal des transports, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire afin de lui prescrire un calmant adapté. Nous avons prit le parti de ne pas donner de tranquillisants à Iggy. De nature optimiste nous étions confiant et effectivement, il n’était pas traumatisé, simplement content de nous voir lorsque nous l’avons récupéré.

En cabine

Vérifiez auprès de votre compagnie s’il est possible que votre animal vous accompagne en cabine. Certaines compagnies refusent les animaux en cabine. Mais, en règle général, seuls les chiens d’assistance ou les petits animaux sont autorisés à accompagner leur maître en cabine. Si votre animal pèse moins de 5 kg, il aura l’autorisation de voyager avec vous, à condition qu’il soit installé dans un sac de transport conçu à cet effet. Attention ! Ce dernier doit parfaitement rentrer sous le siège devant vous. La dimension varie selon l’avion et la ligne aérienne. Renseignez-vous avant le départ.

En soute

Les animaux de plus de 5 kg serons automatiquement admis en soute à condition que vous soyez sur le même vol et que vous soyez majeur. Ils devront être installés dans une cage de transport homologuée et fournie par vos soins. La soute où votre animal sera installé est ventilée, pressurisée et chauffée.

La cage de transport

Pour permettre à votre animal de voyager en soute, sa cage de transport devra impérativement remplir les critères suivant relatifs à la norme IATA (International Air Transport Association) :

  • La coque de la caisse doit être constituée de fibre de verre ou de plastique rigide uniquement.
  • Si la caisse comporte des roues, elles doivent être retirées. Si elles sont rétractables, elles doivent être bloquées avec du ruban adhésif.
  • La porte doit comporter un système de fermeture centralisé qui verrouille simultanément les 2 points de fermeture situés en haut et en bas de la porte.
  • Les charnières de la porte doivent dépasser d’au moins 1,6 cm le rebord horizontal situé au-dessus et en dessous de la porte.
  • Les 2 parties de la coque doivent obligatoirement être maintenues par des boulons. Tout autre système de fermeture latérale est strictement interdit.
  • L’animal doit pouvoir se tenir debout, la tête complètement dressée, sans toucher le haut de la caisse. Il doit également pouvoir se retourner et s’allonger confortablement.
  • La caisse doit disposer d’une gamelle double pour l’eau et la nourriture. Celle-ci doit être vide, fixée et accessible sans ouvrir la caisse.

Voici une règle de mesure qui vous permettra de bien choisir les dimensions de la cage de transport de votre animal :

Dimensions cage de transport chien

A = Longueur de l’animal depuis le nez jusqu’à la base de la queue.

B = Hauteur du sol jusqu’en haut de la patte (articulation du coude). La longueur de la caisse doit être au minimum égale à A+1/2 B (1/2 B = moitié de la longueur de la patte).

C = Largeur du dos de l’animal. La largeur de la caisse doit être au minimum égale à Cx2.

D = Hauteur de l’animal dans une position naturelle, jusqu’au haut des oreilles ou de la tête. Egal à la hauteur de la caisse.

Nous avons acheté la cage à Iggy sur le site Polytrans, mais d’autres sites existent comme Zooplus, Zoomalia, Amazon…  A vous de choisir celui qui convient le mieux à vos critères.

Cas particuliers

Il existe plusieurs cas particuliers pour lesquels il faudra vous renseigner auprès de la compagnie avant de vous engager. Voici les cas de figures qui peuvent comporter des règlementations ou des refus :

  • Les femelles enceintes et les bébés.
  • Les races de chiens ou chats à nez camus ou court (brachycéphales) comme les Boston Terrier, Bouledogue, Boxer, Chow-chow, Lhassa Apso, Pékinois, Carlin ou Shih Tzu car ces espèces sont plus susceptibles que d’autres à avoir des problèmes causés par le manque d’air en haute altitude.
  • Les races de chiens catégorisées 1 et 2 considérés comme des animaux dangereux.
  • Les petits oiseaux (perruches, canaris..) et les petits rongeurs (hamster, lapins, cobayes…).
  • Durant les périodes très froides ou très chaudes. Beaucoup de lignes aériennes ont des restrictions de température.

Le choix de la compagnie

Prendre l’avion avec son animal de compagnie n’est pas toujours simple et rassurant. C’est pourquoi, les règles des compagnies en matière de transport d’animaux peuvent être déterminantes dans votre choix de compagnie aérienne. Voici les règles de transport d’animaux des principales compagnies transitant entre la France et le Canada.

Air Transat 

  • Accepte uniquement les chiens et les chats.
  • Transporte les animaux qu’en soute.
  • Accepte les chiens d’assistance certifiés en cabine.
  • Ne transporte pas les races suivantes : Staffordshire terrier américain, Boerboel, Bull terrier Staffordshire, Pit bull terrier américain, Mastiff, Tosa.
  • Tarif à destination ou au départ de l’Europe : 275$ CAD.

Air Canada

  • Accepte les chiens et les chats.
  • Transporte les animaux en cabine dans une cage rigide ou souple selon certaines dimensions et avec un poids maximal de 10 kg (animal + cage).
  • Transporte les animaux en soute dans une cage rigide de 292 cm maximum en dimensions linéaires
    (longueur + largeur + hauteur) et avec un poids maximal de 32 kg (animal + cage).
  • Accepte deux animaux par personne.
  • Refuse les animaux de mois de 12 semaines.
  • Refuse les races terrier pit-bull et Staffordshire-terrier sur les vols à destination de l’Ontario ou transitant par cette province.
  • Refuse le transport en soute des races de chiens ou chats à nez camus ou court (brachycéphales).
  • Exige des cages renforcées pour les chiens considérés comme forts ou agressifs.
  • N’accepte aucun animal de compagnie en soute durant la période estivale (du 20 juin au 10 septembre) en raison des températures élevées.
  • N’accepte aucun animal en soute durant la période hivernale en raison des températures basses (du 1er novembre au 31 mars) et des périodes de pointe en fonction des vols.
  • Tarif à destination ou au départ de l’Europe en cabine : 100$ CAD.
  • Tarif à destination ou au départ de l’Europe en soute : 270$ CAD.

Corsair

  • Accepte les chiens, les chats, les oiseaux, les rongeurs et autres animaux sauf les animaux à sang froid.
  • Accepte les animaux de moins de 5 kg (animal + cage) en cabine.
  • Accepte deux animaux par personne en soute.
  • Ne transporte pas des American Staffordshire Terrier, Rottweiller et Tosa.
  • Les propriétaires de Bull mastiff, Bull-terrier, Cane Corso, Dog allemand, Dog argentin, Dog de Bordeaux, Fila Brasileiro, Fila de Sao Miguel, Matin de Naples et Dog des Canaries ou Presa Canario doivent certifier l’enregistrement de l’animal par un certificat de naissance, un pedigree ou le LOF.
  • N’accepte pas les chiens de première catégorie.
  • Tarif à destination ou au départ de l’Europe en cabine : 75€.
  • Tarif à destination ou au départ de l’Europe en soute : 150€.

Air France

  • Accepte les chiens en chats en cabine de mois de 8 kg (animal + cage).
  • Accepte trois animaux par personne en soute selon les vols.
  • Refuse le transport des animaux à nez retroussé.
  • N’accepte pas les chiens de première catégorie et d’attaque.
  • Les chiens de seconde catégorie ne sont acceptés qu’en vol de fret.
  • Tarif à destination ou au départ de l’Europe en cabine et en soute : 200$ CAD ou 200€.

Les escales

Il est fortement conseillé de limitez au maximum le nombre d’escales, surtout lorsque votre animal ne voyage pas en cabine. Si vous voyagez avec différentes compagnies, vérifiez que l’ensemble des compagnies applique les mêmes règles notamment en matière de poids. Assurez-vous que le second appareil puisse accueillir votre animal en raison du nombre d’animal déjà à bord ou en raison de la taille de l’appareil qui ne peut transporter d’animal en soute. Vérifiez également que vous êtes programmé sur le même vol que votre animal.

Préparer le voyage

Autres conseils pour le confort et la sécurité de votre animal pour le jour J :

  • La cage ne doit pas être trop grande afin que votre animal ne se blesse pas lors de la manipulation de la cage.
  • Vous pouvez renforcer l’ensemble des coins de la cage avec du scotch brun afin que la grille ne se déplace pas.
  • Habituez votre chien à rester dans sa cage, en l’y faisant entrer régulièrement, quelques jours avant le départ.
  • Inscrivez le nom de votre animal, son numéro de tatouage, votre nom, votre téléphone ainsi que votre adresse de destination.
  • Placez des étiquettes « Animal vivant » sur la cage. Ils sont parfois fournis avec la cage à l’achat.
  • Emportez une laisse pour pouvoir tenir votre chien jusqu’à ce qu’il entre dans sa cage de transport et pouvoir le promener avant d’embarquer. N’oubliez pas de la lui ôter avant de l’enfermer.
  • Si votre animal voyage en soute, n’oubliez pas de vous présenter 1h voir parfois 3h avant l’embarquement car les procédures d’embarquement prennent un certain temps qui varie en fonction des compagnies.
  • Vous ne devez pas placer de nourriture ni d’eau à l’intérieur de la cage, parce qu’elle peut se renverser durant le vol. Fixez solidement un bol vide dans la cage afin que les hôtesses puisse donner de la nourriture et de l’eau à l’animal en cas de retard.
  • Mettez dans la cage un objet familier, comme une couverture ou un jouet, qui pourra rassurer l’animal pendant le vol.
  • Si vous pouvez, ne faites pas voyager d’animaux âgés en raison des effets liés au stress. Les compagnies déclinent toute responsabilité à l’égard des problèmes reliés au stress que pourraient subir des animaux âgés.
  • Si votre animal ne voyage en soute, évitez de voyager pendant les périodes très froides ou chaudes de l’année, et assurez-vous que les vols sont le matin de bonne heure ou tard dans la nuit s’ils se font pendant l’été ou encore le midi si c’est pendant l’hiver.
  • Si votre vol n’est pas un direct et que le transfert est long ou la température élevée, demandez votre animal, faites une promenade et offrez-lui de l’eau avant de rembarquer.
  • Soyez sûr que votre animal familier porte un collier avec identification au cas où il s’échapperait.

L’arrivée au Canada

Lors de votre arrivée au Canada, les douanes canadiennes vous demanderons de payer une taxe de 30$ + taxes pour le premier animal envoyé et 5$ + taxes pour chaque animal additionnel du même envoi afin d’examiner votre animal.

Comme tout voyageur entrant au Canada vous devrez remplir une carte de déclaration. Si vous avez tendance à lire à moitié les formulaires (comme nous), surtout, cochez bien la case « oui » au troisième point de la partie « J’apporte (nous apportons) au Canada ». Il parle des produits alimentaires, mais surtout, à la fin de l’énumération, des animaux. Cet oubli peut vous coûter la modique somme de 1200 $. Nous avons été épargnés mais il se peut qu’un douanier peu commode ne vous fasse pas grâce. Ce serait dommage juste pour une case.

Si vous ramenez de la nourriture pour animal, elle pourra vous être confisquée en raison de sa composition. Et si vous en ramenez, j’en reviens à mon petit point du dessus, n’oubliez pas de cocher la case des produits alimentaires dans votre carte de déclaration. Cela évitera que l’on fouille vos valises et que l’on vous réprimande. Je le répète, ce serait dommage juste pour une case.

Concernant l’arrivée des chiens au Canada, sachez que vous devrez l’enregistrer dès votre arrivée en ville. La licence est valable un an pour un coût variant selon les villes. Pour cela, rendez-vous à la mairie et dans un magasin animalier où vous pourrez vous procurer cette licence et enregistrer votre chien.

 

En espérant que cet article vous ai aidé. N’hésitez pas à nous confier votre expérience en commentaire.

 

7 Comments

  1. Anne

    Coucou !! Je viens d’être tirée au sort au PVt et je pars l’an prochain avec mon labrador… C’est une autre paire de *** !! Il faudra que je visite ton blog avec attention. A ce propos, je cherche des infos sur logement avec chien mais à Québec et en province si tu as …

    Je précise juste pour le calmant : c’est plutôt déconseillé par les services vétérinaires nationaux (notamment ceux du Canada et la norme aérienne pour le transport des animaux) en cause : avec la pression cela peut causer des arrêts cardiaques et autres … Le cœur d’un chien étant plutôt solide par ailleurs (dixit mon veto) il vaut peut être mieux le laisser avoir peur …
    Par ailleurs pour air Canada en ce qui concerne le transport en soute en hiver, cela s’applique uniquement aux chiens de moins de 5 kg (qui peuvent donc voyager en cabine j’imagine) et à certains modèles d’avion (je ne suis pas sûre que ce soit ceux qui assurent les longs courriers, à checker) ou à la période de pointe (mi décembre -mi janvier ) .
    http://www.aircanada.com/fr/travelinfo/airport/baggage/pets-in-baggage.html#faq:4-*

    Enfin en ce qui concerne les croquettes j’avais lu une anecdote (je ne sais plus où ) où la personne a été retenue fort longtemps car les chiens renifleurs de drogue avaient bloqué sur sa valise à cause des croquette (= temps supplémentaire ou ton chien t’attend sans surveillance à l’arrivée, pas cool) cela reste à prouver et ne doit pas arriver systèmatiquement …

    Amusez vous bien au Québec, je guetterai tes astuces bon plan avec un chien (même si la différence de taille joue pas mal dans le chapitre « emmerdement »)

    PS: tu devrais developer plus ta propre expérience (à moins que ça apparaisse dans un autre article ?) qu’elle compagnie as-tu pris ? Ton chien était-il en soute ? Car il fait partie des chiens à nez écrasé et cela peut intéresser les gens qui ont le même type de chiens …

    1. Julia

      Allo Anne,

      Tout d’abord félicitation pour ton PVT. Ce n’est pas aisé de l’avoir, mais c’est une super aventure.

      Je vais faire un article sur la recherche de logement sur tes conseils 😉 Les démarches sont les mêmes avec un chien. C’est simplement que les offres sont moins nombreuses. Je développerai ça 😉

      Je ne suis pas non plus pour donner des clamants aux chiens. Tu as tout à fait raison. C’est pour cela que nous avons prit le parti de ne pas en donner à Iggy. Mais cela dépend des cas, c’est pour cela qu’il faut vraiment bien se renseigner et en parler à son vétérinaire.

      Les restrictions hivernales se basent sur le poids du chien et le type de vol. Il faut se renseigner au près de Air Canada directement. Mais un chien de moins de 5kg ira de toute façon en cabine. Tu voyagerais avec Air Canada ?

      Concernant la nourriture, nous nous sommes fait contrôlés par la douane et confisqué les croquettes. Elle voulait nous faire payer 100$ d’amende. Finalement elle nous a ouvert le paquet pour que Iggy les mange tout de suite. Cela dépend de la personne sur qui on tombe. Je pense qu’il ne vaut mieux pas risquer de se faire réprimander et dans le doute ne rien emmener.

      Ne t’inquiète pas, le voyage va très bien se passer. La taille ne fait pas de grande différence. A part pour transporter la cage lol. Et si ton chien est en bonne santé il n’y a pas de raison 😉

      Merci beaucoup pour ton retour et tes conseils. Je vais peut-être complété l’article ci-dessus avec quelques détails sur nos choix (compagnie, transport…).

      Je te souhaite également une très belle aventure. N’hésites pas si je peux faire quoi que ce soit.

      A très bientôt.
      Julia

    1. Julia

      Allo Marie-Rose,

      Merci pour ton retour. 

      Comme précisé dans l’article, nous avons prit le parti de ne pas tranquilliser Iggy. Il n’est pas de nature anxieux et le voyage s’est très bien passé pour lui. Pas de traumatisme. 
      Comme l’a précisé Anne dans son commentaire ci-dessus, les tranquillisant ne sont pas conseillés à cause de certains arrêt cardiaque. C’est pourquoi je préconise fortement d’en parler à ton vétérinaire qui saura te conseiller 😉
      Tu parts avec un chien ou un chat ?

      Je vois qu’il te reste 92 jours avant le départ. Courage ça va passer vite. Bonne préparation et très bonne aventure à vous. 

      N’hésite pas si je peux t’aider.

      A bientôt.
      Julia

  2. Gobbo

    Bonjour votre article est gra intéressant pour la dernière partie (enregistrer le chien à la mairie )
    Quels sont les tarifs (à peu près )? Pourquoi faire cela ?? Merci d’avance . 

    1. Julia

      Bonjour Gobbo,

      Merci beaucoup pour ton retour.

      En effet, ici, au Canada, il faut détenir une licence pour ton animal de compagnie (chien ou chat). Le prix varie en fonction de la ville ou du quartier où tu habites. A Montréal cela peut aller de 10$ à 50$. D’autres paramètres viennent en compte : est ce que ton animal est stérilisé/castré, pucé… 

      Je ferai un article à ce sujet 😉

      N’hésite pas si tu as d’autres questions.

      A bientôt.
      Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *